Musée Château de Vitré

Inventorier pour valoriser les collections

Le musée de Vitré dispose de nombreux objets de collections qui présentent un intérêt historique et artistique certain. Les inventorier, en évaluer l’intérêt, les restaurer exigent un travail minutieux que la ville a choisi de réactiver en 2004. L’objectif : redonner toute leur place à ces collections pour les intégrer à un véritable projet scientifique et culturel.

Près de 13 000 objets à inventorier

Le musée de Vitré bénéficie de l’appellation Musée de France. Cela l’engage notamment à faire, tous les 10 ans, le « récolement » des objets qu’il possède. Autrement dit, il faut :

  • Attester de la présence d’une pièce dans la collection,
  • procéder à sa datation
  • attribuer un numéro d’inventaire
  • décrire son état, son histoire, les techniques employées pour sa création.

En 2004, c’est à ce premier travail que s’est attelée l’équipe du service « conservation et animation du patrimoine », parallèlement à l’informatisation de cet inventaire. Mais la tâche est immense puisqu’on estime que la collection comporte entre 12500 et 13000 pièces. Depuis, l’équipe y travaille continuellement.

 

Les conditions de la restauration d’objets

Musée de VitréL’inventaire est aussi l’occasion de déterminer les objets qui ont besoin d’être restaurés. Formée par des restaurateurs agréés, l’équipe « conservation et animation du patrimoine » peut procéder d’elle-même à quelques gestes basiques pour les œuvres les moins détériorées.

Si les besoins de restauration sont plus techniques, des restaurateurs agréés sont sollicités pour présenter leur devis mais aussi la technique avec laquelle ils travailleront. Un dossier est ensuite construit par la ville avec la liste et la description des pièces concernées mais aussi avec les propositions des restaurateurs. A l’issue de ce travail, Vitré présentera le dossier à la commission scientifique régionale de restauration des Musées de France qui validera ou amendera les projets de restauration avec un soutien financier à la clé.

De nouveaux lieux adaptés à la conservation des collections

En plus d’inventorier progressivement, il fallait désigner de nouveaux lieux de conservation. Autrefois entreposées dans certaines parties du château médiéval, les collections du musée ne bénéficiaient pas du meilleur environnement pour leur conservation. En outre, les pièces du château concernées méritaient d’être libérées pour s’ouvrir à terme au public.

En 2008, la ville a donc utilisé l’un de ses bâtiments, à l’extérieur du centre-ville, comme nouveau lieu de réserve. Il dispose de pièces qui conservent dans les bonnes conditions (température et taux d’hydrométrie constants) des collections spécifiques : militariat (objets d’armement), arts graphiques, faïences, peintures, métaux…

Certains objets inventoriés en trop mauvais état sont, quant à eux, entreposés dans une réserve de transit. Cela évite qu’ils contaminent ceux qui ne le sont pas.

A terme, il faudra aussi se poser la question des sorties d’inventaire : qu’est-ce qui mérite de rester dans nos collections ? Qu’est-ce qui présente un trop faible intérêt et peut en sortir ? Là encore, ces questions seront tranchées par une commission régionale.

Collections Musée de Vitré

Un nouveau projet pour le patrimoine vitréen

Une fois l’inventaire terminé, il pourra être imprimé dans un registre normalisé. C’est la condition sine qua non pour l’écriture d’un projet scientifique et culturel. Connaître précisément les collections donnera une visibilité sur les possibilités d’expositions au sein du musée dans les années à venir. Bien que l’inventaire ne soit pas terminé, les Vitréens pourront bientôt apprécier les premiers fruits de ce travail titanesque. A partir du 18 mai et jusqu’au 22 septembre, l’exposition temporaire Portrait de Femmes se tiendra au musée du château.